Une campagne
Association Végétarienne de France

L’été est arrivé et les étals sont envahis par les melons ! Qu’ils soient ronds ou biscornus, dentelés, lisses ou couverts de tâches de vieillesse, les melons sont sans nul doute les fruits à ne pas manquer en cette saison!

Et pourtant vous hésitez encore trop souvent entre le petit dodu à votre gauche et le gros joufflu à votre droite.

Pour ne plus vous tromper et risquer l’indigestion, voici 5 astuces à mettre dans tous les paniers :

  1. Soupesez votre melon: plus il est lourd, plus ils est gorgé de sucre !
  2. Sentez votre melon… S’il ne sent rien, il n’est pas assez mûr. Si l’odeur est trop forte, votre melon est déjà trop mûr.
  3. Regardez si la « queue » du melon, aussi appelée « pécou », commence à se décoller. Si c’est le cas, cela  signifie qu’il arrive à maturité et qu’il est prêt à être dégusté.
  4. Observez les rayures de votre melon: plus elles sont marquées, plus le melon sera savoureux. Si ce dernier en compte dix exactement, vous aurez encore plus de chance de vous régaler.
  5. Affutez votre œil de lynx : un melon fendu est gage d’une maturité parfaite ! Et si une goutte de sucre y perle également, vous avez touché le gros lot !

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour servir à vos convives le plus parfait des melons. Et n’oubliez pas, s’il est traditionnellement servi en dessert, le melon se décline en version sucrée comme en version salée, cuit ou cru. Pensez à la saveur parfumée qu’il apportera à une salade composée, imaginez le peps qu’il donnera à un gaspacho revisité, sentez-le déjà rôtir sur le barbecue, entre un dé de tofu et une lamelle de poivron… Bon appétit!