Une campagne
Association Végétarienne de France

Quand on mange veggie, les pois chiches sont une vraie mine d’or et une bonne source de protéines. On peut faire du houmous, des burgers, des pois chiches rôtis pour l’apéro, du couscous de légumes, etc. Mais le trempage et la cuisson prennent beaucoup de temps… La solution ? Faire ses propres conserves de pois chiches à l’avance. Et bien sûr, à chaque fois qu’on ouvre un pot, on garde le précieux jus de cuisson dit « aquafaba » pour faire plein de bons desserts sans œufs !

Ingrédients

Pour 5 bocaux de 250 ml.
  • 1 kg de pois chiche secs
  • du bicarbonate de soude en poudre
  • de l’eau
  • des pots en verres avec couvercle à vis (pots à confiture de récup’)
  • 1 grosse cocotte de 12L
  • des chiffons pour caler les bocaux pendant la cuisson

Préparation

  1. Faites tremper les pois chiches dans une grande quantité d’eau pendant 12h. Attention, ils doublent de volume.
  2. Nettoyez vos pots et vos couvercles avec de l’eau très chaude à laquelle vous ajoutez un peu de vinaigre blanc. Égouttez tête en bas sur un torchon propre et ne touchez plus l’intérieur.
  3. Remplissez de pois chiches réhydratés et égouttés jusqu’à 2 cm du bord et couvrez d’eau additionnée d’½ cuillère à café de bicarbonate de soude par litre puis fermez.
  4. Déposez les bocaux dans la marmite et intercalez des chiffons pour qu’ils ne s’entrechoquent pas pendant l’ébullition.
  5. Ajoutez de l’eau jusqu’à 4 cm au-dessus des pots.
  6. Portez à franche ébullition puis faites cuire pendant 1h30.
  7. Laissez complètement refroidir, séchez les bocaux et rangez-les dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Astuces

Si vous utilisez des pots avec couvercle à vis, récupérez de préférence des pots dont le couvercle possède une valve. Il s’agit d’une pastille bombée vers l’extérieur quand le pot n’est pas stérilisé, et vers l’intérieur quand la stérilisation est terminée. Si lors du refroidissement la valve reste bombée, il faut consommer le contenu dans les jours qui suivent.